Évaluation du programme Vers le pacifique – Projets de recherche spécifiques

Évaluation des effets proximaux du programme Vers le pacifique implanté auprès des enfants au préscolaire 5 ans

Les résultats de ce projet spécifique peuvent être consultés dans la thèse du Dr Julie Vadeboncoeur.

Rapport_EvaluationEffetPRoximaux5ans_2005

Étude des retombées de l’implantation du programme Vers le pacifique dans les écoles françaises en réseau d’éducation prioritaire

L’Institut Pacifique, en collaboration avec la mairie de Montreuil, l’Éducation nationale, le ministère des Relations internationales québécois et français ainsi que l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), implante depuis le printemps 2001 le programme Vers le pacifique dans 5 écoles de Montreuil (banlieue parisienne).

Le milieu scolaire qui accueille le projet est un réseau d’enseignement prioritaire (REP). Cela veut dire que plusieurs écoles d’un même secteur de la ville, habituellement défavorisées, se regroupent afin d’avoir une action cohérente. Vers le pacifique est implanté au Collège Paul Éluard (470 élèves de 11 à 15 ans), à l’école élémentaire Voltaire (340 élèves de 6 à 11 ans) et dans 3 maternelles — Voltaire, Marceau et Dolto — (230 élèves de 4 à 5 ans).
Ce projet est évalué par l’Université Paris 13 (Groupe de recherche sur les ressources éducatives et culturelles) et par le Centre d’analyses et d’intervention sociales (CADIS). L’évaluation vise essentiellement à documenter les effets de l’introduction et du déroulement d’une nouvelle technologie éducationnelle pour l’environnement socioculturel français. À un premier niveau, les effets auprès des élèves sont directement observés en situation. À un second niveau, ce sont tous les changements de pratique du personnel et leurs rapports envers leurs élèves qui sont en observation. Le point de vue sociologique est privilégié dans ce programme de recherche et permettra de combler les lacunes de la première étude québécoise qui n’a pas documenté les effets « sociaux » du programme Vers le pacifique.

Un premier rapport intermédiaire a été déposé à l’automne 2001, pour l’année scolaire 2000-2001. Il fait état de certains points faibles et de plusieurs points forts. D’abord, on observe une grande résistance du côté du collège (secondaire). Les enseignants et les élèves se montrent plutôt hésitants à adopter le programme. Ils considèrent qu’il introduit des changements de pratique que le personnel n’est pas encore en mesure « d’accepter ». Par contre, les changements au niveau des écoles maternelles sont tout à fait positifs. Les chercheurs ont observé une accélération dans l’acquisition du langage et du vocabulaire de la part des enfants. Ils rapportent également une grande satisfaction des enseignants à administrer le programme puisqu’ils voient un effet immédiat auprès des élèves.

Étude de l’intégration de l’émotion à la résolution de problèmes interpersonnels chez les enfants du primaire

Ce projet approfondit une question fondamentale non résolue jusqu’à maintenant : comment l’émotion s’intègre-t-elle dans la résolution de problèmes interpersonnels?
Ce projet s’intègre dans le cadre de l’évaluation du programme Vers le pacifique au préscolaire, au primaire, auprès des parents et du personnel scolaire. Il comporte deux parties :
•    L’élaboration d’un outil de mesure sophistiqué pour établir les processus de résolution de problèmes;
•    L’évaluation de ces processus, incluant l’état émotif au moment du conflit.

Développement et évaluation d’une version adaptée du programme Vers le pacifique auprès des enfants avec des troubles comportementaux

Ce projet vise à adapter le programme Vers le pacifique à une clientèle d’enfants présentant des troubles majeurs de comportement et d’adaptation au Centre psychopédagogique de Québec. Ce projet évalue également les retombées de l’application de ce programme. Ce projet s’intègre dans la thèse du Dr Claire Beaumont.

Thèse_ÉvaluationVLP_2003

Étude des retombées du programme Vers le pacifique auprès de trois groupes d’enfants à risque

Ce projet a été réalisé par monsieur Jean-François Hébert dans le cadre du programme de maîtrise en criminologie de l’Université de Montréal. Reprenant les analyses effectuées dans la première étude des effets du programme Vers le pacifique, ce projet visait à faire ressortir l’impact du programme auprès de trois groupes d’enfants du second cycle du primaire à risque de développer des problèmes d’adaptations sociales : un groupe d’enfants agressifs, un groupe d’enfants isolés ou retirés socialement et un groupe d’enfants agressifs et isolés ou retirés socialement. Les résultats ne montrent pas d’effets positifs pour les garçons (pas plus qu’il n’a des effets négatifs). Par contre, chez les filles des trois groupes, le programme semble améliorer certaines composantes de l’estime de soi, du comportement et de l’acceptation sociale.

Mémoire_ÉvalVLP_enfants à risques

Projet avec le Conseil canadien sur l’apprentissage: Recension des programmes d’intervention en milieu scolaire visant le mieux vivre ensemble : Qu’est-ce qui favorise leur efficacité et leur implantation?

Rapport_CCA